Blog

Manuel n°1 pour enseigner le langage Python au lycée

Chose promise, chose due ! Dans notre dernier article, nous vous annoncions un manuel pour accompagner notre kit robotique ESPeRobo destiné au lycée. Le voici fin prêt et disponible en téléchargement gratuit ou en manuel papier.

Consulter le manuel Python n°1 :
Les bases de la programmation (lycée)

Caractéristiques du manuel :

– Nombre d’heures de cours estimé : 4H
– Nombre de pages : 52 pages
– Environnement de programmation : l’éditeur Mu
– Matériel nécessaire : le kit robotique ESPeRobo – édition lycée

Un manuel pour apprendre les bases syntaxiques du langage Python

Ce 1er manuel d’apprentissage du langage Python aborde les 4 notions suivantes : les données, les variables, les fonctions et les objets. Chacune de ces notions fait l’objet d’un chapitre dans lequel il est proposé à l’élève des exercices de « mise en pratique ».

Pour rappel, le langage Python est le langage de programmation préconisé par les programmes scolaires parce qu’il est “un langage simple d’usage, interpété, concis, libre et gratuit, multiplateforme, largement répandu, riche de bibliothèques adaptées aux thématiques étudiées et bénéficiant d’une large communauté d’auteurs dans le monde éducatif”.

Son introduction

L’introduction interroge la place toujours grandissante de la programmation dans notre société et conclut de la nécessité d’acquérir une culture informatique. Elle y aborde les points suivants :

  • La place de la programmation dans la société d’aujourd’hui et de demain
  • Les métiers
  • Les différents langages utilisés dans le monde
  • Pourquoi apprendre la programmation ?

Chapitre 1 : Les données

Ce chapitre aborde, dans un premier temps, les données numériques, avant de s’intéresser aux chaînes de caractères. De multiples exercices de manipulation de ces données sont proposés :

Exercices de manipulation des données numériques :

  • Les différents types de données numériques (entier, à virgule)
  • Les opérateurs numériques (réalisation de calculs)
  • Conversion d’un type de donnée vers un autre

Exercices de manipulation des chaînes de caractères :

  • Créer une chaîne de caractères (utilisation des guillemets)
  • Afficher une chaîne de caractères dans le terminal de l’éditeur Mu
  • Gérer des caractères spéciaux (exemple de l’apostrophe, du saut à la ligne…)
  • Concaténer plusieurs chaînes, répéter une chaîne

Exercice final : Afficher son prénom sur le panneau LED de l’ESPeRobo.

Chapitre 2 : Les variables

Dans ce chapitre, les élèves découvrent le rôle d’une variable, son fonctionnement et apprennent à en créer une. Cette partie est également l’occasion d’aborder les conventions d’écriture en vigueur pour écrire le nom d’une variable (Camel case/Snake case) :

  • Inclure la taxe dans le calcul de prix de produits
  • Faire jouer le buzzer de l’ESPeRobo avec une variable qui définit la durée des notes jouées

Chapitre 3 : Les fonctions

Ce chapitre traite du rôle des fonctions. Il passe en revue les fonctions déjà rencontrées, apprend à définir une fonction. En plus de cette notion, l’élève y apprend aussi tout l’intérêt des commentaires pour expliciter un programme et leurs règles d’écriture.

Exercice final : Décaler une mélodie d’une ou plusieurs octaves en utilisant une fonction.

Chapitre 4 : Les objets

Dans ce chapitre, les élèves abordent la programmation orientée objet. Ils y étudient ce qui caractérise un objet : des attributs et des méthodes. L’accent est mis sur les méthodes avec l’exploration de quelques méthodes de chaînes de caractères.

  • Passage d’une chaîne de caractères en minuscules/en majuscules
  • Méthode de recherche d’un caractère dans une chaîne
  • Méthode de remplacement, etc.

Les outils utilisés dans le manuel n°1 Python

L’éditeur Mu

Ce manuel propose aux élèves d’écrire leurs premières lignes de code dans l’éditeur Mu qui a l’avantage de présenter un espace de programmation clair, restreint aux fonctionnalités les plus essentielles.

Le kit robotique ESPeRobo – édition lycée

Une grande partie des exercices du manuel se fait sur la carte programmable ESPeRobo en programmant deux de ces composants : son panneau LED et son buzzer. Ils seront amenés notamment à faire défiler leur prénom sur le panneau LED et à jouer une mélodie avec le buzzer. Voir le kit robotique.

Combien d’heures de cours Python dans ce manuel ?

Ce manuel, avec son introduction, correspond à 4 à 5 heures de cours. Notre deuxième manuel, qui aborde les boucles (while/for), les conditions (if, elif, else) et les classes et instances, est en cours de finalisation et vous donnera accès à 4 à 5 heures de cours supplémentaires. Sa sortie est prévue pour le début du mois de février.

 

The post Manuel n°1 pour enseigner le langage Python au lycée appeared first on Speechi.

Manuel n°1 pour enseigner le langage Python au lycée

Chose promise, chose due ! Dans notre dernier article, nous vous annoncions un manuel pour accompagner notre kit robotique ESPeRobo…

770

Programmation Python au lycée : l’enseigner avec le kit robotique ESPeRobo

Après le kit robotique ESPeRobo pour le collège et le kit d’extension(1), c’est au tour du kit de programmation pour le lycée d’être présenté ! Ce kit robotique est composé d’une carte programmable puissante, d’une batterie, d’un câble USB et de quelques cubes.

Un kit de base pour des exercices de codage infinis

Ne vous fiez pas à l’économie du kit, c’est sa carte programmable qui fait tout !
En effet, grâce à la carte programmable ESPeRobo, il en faut vraiment peu pour apprendre les fondamentaux du langage Python de façon ludique. Pour vous donner une idée de sa puissance (technologique et pédagogique), on vous fait un récap’ de ses composants.


Un panneau LED pour faire des jeux de lumière et afficher des messages

La carte programmable ESPeRobo comporte un panneau de 25 LED qui peuvent s’allumer en 4 couleurs : blanc, rouge, vert, bleu. Il peut être programmé en Python pour :

  • faire des exercices d’affichage : faire défiler un message, afficher une information recueillie par un capteur (ex : la température)…
  • faire des exercices d’animation : animer un smiley, faire des jeux de couleurs…
  • programmer des jeux (voir vidéo)

Des boutons-poussoirs et un buzzer

De part et d’autre du panneau LED, les boutons-poussoirs A et B pourront être programmés pour déclencher des actions. Le buzzer, quant à lui, permettra, par exemple, de jouer des notes pour créer une mélodie, envoyer des signaux d’alerte, etc.

Des capteurs intégrés pour recueillir des informations sur leur environnement

La présence de capteurs intégrés est sans doute la plus grande force de cette carte programmable !


Vous pourrez programmer en Python :

  • un capteur de lumière (exemple d’exercice : en-dessous d’un certain seuil de luminosité, allumer les LED).
  • un capteur de température (exemple d’exercice : programmer la carte pour afficher la température sur le panneau LED).
  • une boussole (exemple d’exercice : faire afficher sur le panneau LED de la carte une flèche qui indique le Nord).
  • un accéléromètre (exemple d’exercice : programmer un jeu dans lequel une lumière “roule” sur le panneau LED en suivant l’inclinaison de la carte).
  • un gyroscope
Exercice avec un capteur de lumière Exercice avec les boutons-poussoirs Exercice avec la boussole

En conclusion…

La combinaison du panneau LED, des boutons-poussoirs, du buzzer et des capteurs intégrés vous permet d’imaginer un très grand nombre d’exercices de programmation plus ou moins poussés selon le nombre d’éléments qui interagiront ensemble !

Un cursus de cours pour apprendre le Python

Dans notre prochain billet, nous présenterons le premier manuel de cours Python que nous avons écrit pour le Lycée.


(1) Nous vous présentions, dans deux précédents articles, nos deux premiers kits de programmation ESPeRobo :

  • Un kit pour enseigner le Python au collège avec un manuel de 4h de cours disponible en libre téléchargement ou en version papier.
  • Un kit d’extension pour ajouter à votre flotte de kits Arduino pour programmer en Scratch des cartes programmables ESPeRobo pour programmer en Python.

 

The post Programmation Python au lycée : l’enseigner avec le kit robotique ESPeRobo appeared first on Speechi.

Programmation Python au lycée : l’enseigner avec le kit robotique ESPeRobo

Après le kit robotique ESPeRobo pour le collège et le kit d’extension(1), c’est au tour du kit de programmation pour…

706

Dans la hotte du Père Noël : les kits robotiques Ecole Robots

Noël approche : glissez vite un kit robotique au pied du sapin

A moins de vivre dans une grotte coupée de toute connexion internet ou de traverser la rue avec des œillères, un détail ne vous aura pas échappé : Noël approche. A cette occasion, nous avons baissé les prix de nos kits robotiques Grand Public.

Nous en parlons bien moins souvent dans ce blog, à tord, mais en plus de proposer des kits à destination de l’Education Nationale et de nos partenaires Algora (les écoles de programmation extrascolaires) nous proposons des kits Grand Public destinés à l’initiation à la programmation à la maison (dès 7 ans).

Pourquoi offrir un kit robotique Ecole Robots à un enfant ?

  • Il pourra construire plusieurs robots avec un seul kit : c’est comme offrir plusieurs cadeaux en un seul
  • Il deviendra plus doué que vous en programmation
  • Ce kit stimulera sa créativité, son esprit scientifique et mathématique tout en restant un jeu
  • Cela l’occupera pendant toutes les vacances

Les robots en promotion

Robot tyrannosaure, voiture intelligente, robots lumineux, robot transformable, robots élémentaires, robots avancés… Retrouvez toutes nos promotions sur les robots programmables.

The post Dans la hotte du Père Noël : les kits robotiques Ecole Robots appeared first on Speechi.

Dans la hotte du Père Noël : les kits robotiques Ecole Robots

Noël approche : glissez vite un kit robotique au pied du sapin A moins de vivre dans une grotte coupée…

674

Lancement de l’école Algora Cambrai au centre LADAPT : la presse en parle

Algora Cambrai : une nouvelle école de programmation dans les Hauts-de-France

C’est dans les locaux de LADAPT que l’école Algora de Cambrai a ouvert ses portes. Nous avons rencontré son fondateur, Mathieu Daix, lors d’un salon dédié aux technologies de l’éducation. Il s’est exprimé dans le journal régional la Voix du Nord à propos de l’ouverture de son école et de l’intérêt que ses jeunes élèves ont pour la programmation.

Les robots permettent des apprentissages riches et variés et de plus, cette activité est très ludique. Mathieu Daix, responsable Algora Cambrai.

Nous vous laissons découvrir en intégralité l’article de la Voix du Nord.

Découvrez nos kits robotiques pour apprendre à programmer et notre réseau d’écoles de programmation Algora.

The post Lancement de l’école Algora Cambrai au centre LADAPT : la presse en parle appeared first on Speechi.

Lancement de l’école Algora Cambrai au centre LADAPT : la presse en parle

Algora Cambrai : une nouvelle école de programmation dans les Hauts-de-France C’est dans les locaux de LADAPT que l’école Algora…

765

Algora x Yekolab : ouverture d’une école de programmation au Congo

L’aventure Algora n’a pas de frontières !

école de programmation robot Congo

Depuis le 26 octobre 2019, une école Algora a ouvert ses portes au Congo, plus exactement à Pointe-Noire et Brazzaville, sous l’impulsion de notre partenaire Yekolab for Kids. Yekolab est un incubateur congolais qui travaille sur le projet Algora avec l’ARPCE et Airtel.

A l’occasion du lancement de l’école, le ministre de l’économie du Congo lui même a rencontré les initiateurs du projet sur un salon (photo ci-dessus).

Une question de culture générale

Dans une interview pour CongoDigital.net, Elwin Gomo explique l’idée derrière le lancement d’une école Algora au Congo.

Cette formation permettra aux enfants de développer des automatismes et aussi d’avoir une base sur le numérique. A travers ces formations, les enfants pourront trouver des solutions aux problèmes qu’ils rencontrent au quotidien.

Elwin Gomo, responsable communication Yekolab

Pour Ricken Bazolo, qui s’est exprimé auprès de Adiac-congo.com, c’est un enjeu de taille pour le Congo que d’apprendre à programmer aux enfants dès leur plus jeune âge.

Nous ne sommes pas là pour faire de ces enfants des grands informaticiens mais nous voulons leur donner une vision du futur, en les incitant à réfléchir sur les problèmes qui minent la société. Les jeunes, particulièrement les enfants, sont indubitablement ceux qui vont assumer l’avenir numérique de ce pays. Voilà pourquoi nous avons décidé de les former dès le bas âge afin d’éviter de vivre, dans cinq ans, avec des grandes personnes qui ne maîtrisent même pas le clavier d’un ordinateur

Ricken Bazolo, responsable de la formation technique Yekolab

Découvrez nos kits robotiques pour apprendre à programmer et notre réseau d’écoles de programmation Algora.

The post Algora x Yekolab : ouverture d’une école de programmation au Congo appeared first on Speechi.

Algora x Yekolab : ouverture d’une école de programmation au Congo

L’aventure Algora n’a pas de frontières ! Depuis le 26 octobre 2019, une école Algora a ouvert ses portes au…

729

Les écoles Algora d’Outre-mer rayonnent en métropole à Station F

robot programmable algora à station f

Les robots pédagogiques et les écoles Algora étaient bien représentés à la cinquième édition de l’événement Innovation Outre-mer à la Station F.

Les ateliers robots faisant partie des Workshops de l’événement de cette année, nos partenaires Algora Martinique, Guadeloupe, Guyane) Tahiti, La réunion ainsi que la structure Algora / EROM qui les “chapeaute” étaient de la partie. C’était l’occasion pour eux de discuter avec la ministre des Outre-mer et les directeurs des chambres de commerce de l’ouverture de nouvelles écoles de programmation Algora.

L’année dernière, Olivier (notre partenaire de longue date à Tahiti et fondateur de l’école Algora Tahiti) était lauréat du concours Innovation Outre-mer. Un an après, nous l’avons de nouveau retrouvé pour la cinquième édition du concours pour présenter son challenge robotique inclusif : Master Robot, dont nous vous reparlerons. Lors de ce challenge, deux classes d’un collège de la région parisienne ainsi que des jeunes en situation de handicap venant des ESAT aux alentours de Paris se sont affrontés en s’amusant.

La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, a donné le départ de la compétition. Des ateliers qui ont laissé un beau souvenir aux jeunes, à nos partenaires et à nos robots programmables.

The post Les écoles Algora d’Outre-mer rayonnent en métropole à Station F appeared first on Speechi.

Les écoles Algora d’Outre-mer rayonnent en métropole à Station F

Les robots pédagogiques et les écoles Algora étaient bien représentés à la cinquième édition de l’événement Innovation Outre-mer à la…

657

Passez d’Arduino à ESPeRobo pour enseigner Python avec notre kit d’extension

Avis à tous les enseignants du secondaire et à tous nos partenaires des écoles Algora !

Si vous vous êtes procurés des kits Arduino* pour enseigner à vos élèves la programmation en Scratch, il y a des chances pour que vous soyez également intéressés par notre carte ESPeRobo pour enseigner le langage Python.

(*) Parmi les kits Arduino : les kits robotiques Éducation Nationale (édition standard, avancé et école primaire), mais également tous les kits robotiques Algora.

Un kit d’extension pour ajouter des cartes ESPeRobo à votre équipement

Comme l’ensemble des pièces (cubes, capteurs et actionneurs) composant nos kits Arduino sont compatibles avec notre carte ESPeRobo, nous avons conçu un kit d’extension qui vous permettra de vous équiper en cartes ESPeRobo sans être contraints de racheter les pièces dont vous disposez déjà.

Dans ce kit, vous trouverez donc simplement une carte ESPeRobo, son extension clipsable à la carte pour construire et programmer des robots, une batterie et un câble USB.

kit carte programmable pour programmer en Python
Composition du kit d’extension pour ESPeRobo.

Les particularités de la carte programmable ESPeRobo

Cette nouvelle carte programmable est, à plus d’un titre, un complément intéressant à ajouter à votre équipement, car :

  • elle comporte des capteurs et des actionneurs directement intégrés (voir la photo ci-dessous pour une description). La carte programmable ESPeRobo est donc totalement autonome et peut être programmée telle quelle. Grâce à son panneau LED, à ses boutons-poussoirs et à ses capteurs, vous pouvez, en effet, déjà réaliser un grand nombre d’exercices de programmation sans avoir à brancher quoi que ce soit ni construire de robot.
  • elle peut être programmée en Scratch 3.0 ou en Python. L’éditeur Mu pour programmer en langage Python présente un espace de programmation clair et pédagogique.

description de la carte programmable ESPeRobo à coder en Python et Scratch 3.0
Les capteurs et actionneurs intégrés dans la carte programmable ESPeRobo.

éditeur Mu pour programmer en Python avec la carte programmable ESPeRobo
L’éditeur Mu pour programmer en Python.

En savoir plus sur la carte programmable EPSeRobo

Carte programmable Arduino ou ESPeRobo, quelles différences ?
La carte ESPeRobo : un outil éducatif complet pour apprendre à programmer en Python

The post Passez d’Arduino à ESPeRobo pour enseigner Python avec notre kit d’extension appeared first on Speechi.

Passez d’Arduino à ESPeRobo pour enseigner Python avec notre kit d’extension

Avis à tous les enseignants du secondaire et à tous nos partenaires des écoles Algora ! Si vous vous êtes…

664

Speechi x Algora au salon AFRICA IT EXPO 2019

Des photos nous sont parvenues de Simon et Eliott, respectivement nos commerciaux robotique et export, en vadrouille au Maroc. Il s’agit du stand DigitHall, exposant les derniers écrans interactifs Speechi, au salon AFRICA IT EXPO qui a eu lieu les 24 & 25 octobre à Rabat.

Ce n’est pas tous les jours qu’on a un si beau stand pour présenter nos écrans interactifs, nos outils collaboratifs et nos robots programmables ! Un grand merci à notre partenaire Marc Voinier de Digithall pour l’installation et à Yannick de Tamashare pour les démos de son logiciel de visioconférence.

Reportage vidéo sur le salon et notre stand.

The post Speechi x Algora au salon AFRICA IT EXPO 2019 appeared first on Speechi.

Speechi x Algora au salon AFRICA IT EXPO 2019

Des photos nous sont parvenues de Simon et Eliott, respectivement nos commerciaux robotique et export, en vadrouille au Maroc. Il…

654

Le premier cours Algora pilote de robotique dédié aux adultes chez Speechi

“Que nul n’entre ici s’il n’est géomètre”

Ces derniers temps, nous avons décliné  Platon de cette manière : “Nul n’entrera ici s’il n’est informaticien” lorsque nous évoquons pourquoi nous mettons en place un cursus Algora pour adultes. Mais pour avoir accès au cours test du cursus Algora pour adultes, la seule condition était d’être “non-technicien”. Alors exit les web-développeurs de Speechi et place à ceux qui n’ont jamais codé de leur vie : commerciaux, marketeurs, animateurs, équipe administrative.

apprendre à programmer en python

L’équipe Speechi, très concentrée durant le premier cours du cursus adulte.

Développer un cours, douter, le tester… et valider !

En plus de l’élaboration de kits robotiques pour apprendre la programmation, nous développons en interne les manuels de cours qui permettent cet apprentissage. Si les cours Algora pour les 6-9 et 9-14 ans sont testés au sein de l’Ecole Robots pilote du Vieux-Lille, les cours pour adultes ont pu être testés par nos propres équipes.

Ces tests nous permettent de mesurer l’intérêt des apprenants, de prendre du recul sur le manuel réalisé, de vérifier la faisabilité des cours et d’estimer un temps de réalisation. Ces informations sont précieuses et ne sont valides que si elles sont fournies par des non-techniciens tels que nos cobayes collaborateurs.

Etape 1 : découverte du livret et initiation à la programmation

programmer en python

Une introduction à la robotique s’impose. Comme pour les enfants, mais avec des éléments adaptés, chaque livret du cursus adulte débute par un ancrage à la vie quotidienne des élèves. Le premier livret a pour but de commencer à vulgariser la robotique et la programmation.

L’exemple pris ici est celui du parking intelligent : dans un parking quand une place est libre la LED au plafond est de couleur verte, si la place est prise elle est rouge.

Etape 2 : découverte de l’environnement de programmation et du matériel

cours de programmation adulte

Certains étaient déjà familier avec les nouveaux robots ESPeRobo, d’autres non. Il fallait donc découvrir les éléments de fabrication des robots ainsi que la carte de programmation ESPeRobo. Il s’agit d’une partie importante de chaque manuel de cours.

C’est aussi le moment de découvrir le langage de programmation et le logiciel qui va servir à programmer la carte de développement ESPeRobo. Ici, on découvre en Scratch mais l’objectif du cursus adulte sera bel et bien de se familiariser avec le langage Python, plus pointu.

En savoir plus sur la carte et les kits ESPeRobo.

Etape 3 : construction du robot et élaboration du programme

apprendre à programmer adulte

Il faut bien passer aux choses sérieuses : avec la méthode Algora, hors de question d’apprendre seulement la théorie. L’avantage d’apprendre la programmation par la robotique, c’est la mise en pratique. Cela permet de rendre un programme concret.

Dans un premier temps, le robot est construit à l’aide des mêmes briques que celles des kits robotiques pour enfants. On conserve donc le même avantage : se focaliser sur la programmation et non sur la construction. Ensuite, on peut construire son programme et l’implanter sur la carte de développement ESPeRobo dont le robot programmable est muni.

Etape 4 : test du programme et synthèse des notions acquises

cours de programmation adulte

Evidemment, on test son programme. S’il fonctionne, le parking intelligent est réalisé : la LED verte s’allume si aucune voiture n’est détectée. A l’inverse, si une voiture est détectée alors ce sera la LED rouge qui s’éclairera.

Etape 5 : feedback

adultes apprendre à programmer

Le premier cours test se solde par une discussion ouverte. Un questionnaire en ligne “Je Lève la Main” a aussi été mis à disposition de l’équipe afin que tous puissent donner leurs avis.

Globalement, ce premier cours s’est très bien passé. C’est un événement prometteur pour la mise en place prochaine des cours de programmation Algora pour adultes.

The post Le premier cours Algora pilote de robotique dédié aux adultes chez Speechi appeared first on Speechi.

Le premier cours Algora pilote de robotique dédié aux adultes chez Speechi

“Que nul n’entre ici s’il n’est géomètre” Ces derniers temps, nous avons décliné  Platon de cette manière : “Nul n’entrera…

703

Mon intervention au Summit OVH (Pourquoi un cursus Algora pour adultes ?)

Manifestation impressionnante d’OVH à laquelle j’étais invité jeudi dernier Porte de Versailles. Pourquoi développons-nous actuellement un cursus Algora pour les adultes ? Et pourquoi spécifiquement pour les non informaticiens ? Quelle est la société #Cloud, basée à Roubaix, qui va expérimenter en premier ce nouveau cursus et quels sont ses objectifs ? Vous le saurez en regardant cette vidéo.

(Et par ailleurs, un intéressant discours de Cédric O, notre nouveau Ministre du N, sur lequel je reviendrai dans un prochain billet.)

Un grand merci à Octave, Steph et toute l’équipe d’OVH.

Le texte complet de l’intervention ci-dessous.

J’ai créé Speechi en 2004 avec pour objectif d’améliorer l’éducation grâce aux nouvelles technologies.

On a commencé avec un logiciel pour aboutir aujourd’hui à un écran interactif géant qui est en train de remplacer le tableau noir dans les salles des écoles et des universités.

Et puis on s’est rendu compte que toutes les entreprises avaient besoin de tablettes tactiles géantes dans leurs salles de réunion pour faire leurs présentations et travailler de façon collaborative et aujourd’hui comme il y a beaucoup plus de salles de réunion que de salles de classe ; nous vendons beaucoup aux entreprises.

Il y a 2 ans, on a ressorti des cartons un développement qu’on avait imaginé en 2014  et dont le but est d’enseigner l’informatique aux enfants avec des petits robots. Ca s’appelle Algora (les écoles Algora) et le but, c’est de se servir des robots pour apprendre aux enfants à programmer. Le robot, c’est un support ludique très utile et très motivant pour les enfants. Et on peut lui faire faire une infinité de choses.

« Donc tu leur apprends à coder, c’est ça ? »

Oui, on leur apprend à coder par opposition à juste être enfermé dans un programme ou une interface conçue par d’autres, comme Windows, Word ou Facebook. Nous, on veut ouvrir le capot des machines numériques et leur donner assez de connaissances pour apprendre non pas à utiliser des programmes, mais à réaliser leur propre programme, leur propre interface utilisateur, leur propre robot

Donc dans le cursus Algora, on a une cinquantaine de robots plus ou moins élaborés, qui aident l’enfant à comprendre le monde issu de la révolution numérique : une voiture connectée, une voiture anti-collision, des machines outils, des scanners… et on leur explique aussi la nature : comment marche une fourmi-robot (ça c’est facile), un chien robot (déjà plus compliqué, 4 pattes) et un humanoïde (déséquilibre permanent, très compliqué !).

On a démarré avec un cursus pour les 10-14  ans et maintenant, avec des algorithmes et des- engrenages très simples, on descend même jusqu’à 6 ans ! En 2 ans, on a ouvert une centaine d’écoles en France.

Mais tu veux le faire aussi pour les adultes ?

Oui, l’idée est la même pour les adultes, de 15 ans à 115 ans. Les adultes n’ont pas eu de formation au codage et ne comprennent pas la source réelle des changements que crée la révolution numérique autour d’eux. Comment fonctionne une Tesla, Google, Siri, une reconnaissance de visage, comment l’ordinateur, une simple machine à calculer, peut battre le champion du monde d’échecs…

Notre programme pour les adultes a pour but de former à la compréhension de l’informatique des gens qui ne seront jamais informaticiens, à titre de culture générale ou pour infuser dans leur travail et générer de nouvelles idées… car le paradoxe est le suivant : tout le monde ne sera pas informaticien mais sans la compréhension des principes de l’informatique, et particulièrement du deep learning, on ne peut plus espérer comprendre le monde, ni y avoir un impact.

Soit nous saurons programmer,

Soit nous serons programmés !

Depuis le début de ce Summit, tout le monde est tombé d’accord pour dire qu’il faut mettre l’éducation au centre. C’est notre seule chance. Mais que faut-il mettre au cœur de l’éducation ?

A chaque âge sa matière. Au Moyen-âge,  On apprend le latin qui permet d’accéder à l’étude de la religion, du droit, de la médecine. A l’âge de la Révolution Industrielle, c’est à dire quand la force des machines remplace celle des hommes et des animaux, ce sont les mathématiques et les ingénieurs, qui, permettant de concevoir et développer les machines industrielles, passent au centre. A l’époque de la Révolution Numérique, c’est-à-dire quand le cerveau des machines programmées remplace les cerveaux humains, c’est l’informatique (au sens anglo-saxon de Computer Science) qui devient centrale. Le but n’est pas de créer une génération d’informaticiens, pas plus qu’il ne s’agissait de créer une génération de latinistes ou de mathématiciens. Le but est de pouvoir comprendre et décrypter le monde.

Dire qu’il y a révolution numérique, c’est très exactement dire ceci : sans connaissance du codage, il devient impossible de comprendre et d’organiser le monde qui nous entoure. Pour paraphraser Platon:

Nul n’entrera ici s’il n’est informaticien.

C’est pour cette raison, parce que l’informatique est devenue centrale, que nous avons appelé nos écoles Algora. Algo, c’est évidemment l’algorithme et Agora, c’est une référence au cœur de la cité athénienne, à la culture, au savoir classique, dont nous essayons de perpétuer la transmission.

Comme l’Agora est au cœur de la Cité, il faut mettre l’informatique au cœur de l’éducation.

The post Mon intervention au Summit OVH (Pourquoi un cursus Algora pour adultes ?) appeared first on Speechi.

Mon intervention au Summit OVH (Pourquoi un cursus Algora pour adultes ?)

Manifestation impressionnante d’OVH à laquelle j’étais invité jeudi dernier Porte de Versailles. Pourquoi développons-nous actuellement un cursus Algora pour les…

686